top of page
Blog: Blog2
Rechercher

Comment faire pour me sentir bien ? de quoi ai-je besoin ?

Dernière mise à jour : 16 nov. 2021



‘Lorsqu’on se concentre sur l’origine d’un « problème » on ne peut que l’attirer de nouveau à nous, en vertu de la loi de l’attraction.’ Abraham


Toutes les expériences sont nécessaires, il faut les vivre.


Pour Abraham nos émotions sont des guides et non des états ou symptômes qu’il faut traiter.


Nos émotions nous indiquent là où nous sommes par rapport à ce que nous voulons obtenir ou être.


Lorsque nous souhaitons être plus heureux, ou rencontrer une personne aimante, nous devons nous aligner dans cette vibration.


2 vibrations ne peuvent s’assembler si elles ne se ressemblent pas.


Il est nécessaire de cesser d’examiner ses « vies antérieures » ou ses blessures passées pour se concentrer sur sa vie présente. (sauf si, bien sur, celles ni nous impactent dans le moment présent.)


Toute action qui n’est pas entreprise dans la joie est à contre-courant.


Il est nécessaire de se focaliser sur ce que l’on veut plutôt que sur ce qu’on ne veut pas !

Rien ne bon ne peut être accompli si ce n’est dans la joie.


Bien, maintenant, venons-en à nos besoins.


Si nous sommes dans une insatisfaction personnelle ou que nous nous sentons vide de quelque chose, alors il y a des besoins qui ne sont pas nourris.


Voyons comment on peut nourrir ces besoins nous-même et quels sont-ils.

Voici les trois besoins psychologiques fondamentaux :


- Besoin d’autonomie

- Besoin de compétence

- Besoin de lien social


Et tout cela amène à : un bien-être, une vitalité, une motivation autonome.


Prenons les besoins un par un.


Besoin d’autonomie : se sentir libre de faire ses choix, de se percevoir comme étant la force à l’origine de nos actions.


Besoin de compétence : gérer efficacement son environnement, relever des défis, exprimer et développer ses capacités.


Besoin de lien social : Le fait d’appartenir à un groupe, d’avoir des relations satisfaisantes et épanouissantes, de recevoir et d’exprimer de la considération et de l’attention.


D’après vous, il y a-t-il un de ces besoins qui n’est pas suffisamment nourri ?


Leçon 1 : La satisfaction de ces 3 besoins amène l’individu à faire des choses pour lui-même (c’est la motivation autonome) et à avoir un niveau de bien-être et de vitalité élevé GRACE a lui-même.


Bien différencier l’autonomie et l’indépendance.


Autonomie : possibilité de choisir par soi-même et de se percevoir comme étant à l’origine de nos actions.

C’est se gouverner et se réguler soi-même, se fixer ses propres règles et ses propres objectifs.


Indépendance : Mouvement de tenir les autres à distance, de ne compter que sur soi-même avec, souvent, un aspect défensif.


Il existe différents types de motivation.


Motivation autonome : l’individu a le sentiment d’avoir le choix, son comportement est sous son contrôle personnel.

Motivation contrôlée : le comportement est sous le contrôle de pressions ou de contraintes extérieures.


Exemple.


Faire du sport :


Motivation interne/personnelle : « je fais cette activité car elle est agréable, je le fais pour le plaisir »

Motivation intégrée : « je m’engage à faire du sport car c’est en accord avec mes valeurs et mon identité, car je suis quelqu’un de sportif. »


Motivation identifiée : « je m’engage à faire du sport pour prendre soin de moi et parce que cela compte pour moi » (objectif valorisé).


Motivation pas pour soi mais pour autrui, à travers du regard des autres : « je ne veux pas avoir l’air nul » (comparaison sociale et protection de l’estime).


Motivation externe 2 : « je le fais mais pour éviter les reproches, pour ne pas être puni, ou pour avoir une récompense ».


Amotivation : absence de motivation pour réaliser l’activité/ absence d’intérêt


Leçon 2 : Lorsqu’on donne une récompense pour une activité qui est déjà la source de plaisir en soi (motivation interne/personnelle), alors la motivation diminue.


Donner une récompense pour ce qu’on aime déjà faire ne donne rien de bon dans la mesure ou l’individu va ressentir qu’il ne fait pas les choses pour lui mais pour des raisons externes.


Une étude a été faite et en voici la synthèse.







« On arrive à la conclusion que votre motivation venant de votre cœur, votre motivation et vos actions personnelles apportent une satisfaction qui dure dans le temps et qui vous permet de vous sentir équilibré et autonome. »

Donc petit récapitulatif:


De quoi ai-je besoin ?

Comment s’exprime ce besoin chez moi ?

Comment je peux nourrir ce besoin moi-même ?

Sur quels talents ou compétences personnelles puis je m’appuyer pour mieux répondre à ce besoin ?

Pourquoi ?

(Trouver votre « pourquoi » .

Pourquoi vous le faites ?

Qu’est-ce que cela va vous apporter ? vous procurer ?)


Bien différencier ses besoins et ses envies, même si les deux sont importants certaines envies peuvent donner l’impression de répondre à un besoin alors que c’est une illusion.


Exemple : j’ai besoin de réconfort, je vais manger du chocolat.

L’envie : manger du chocolat

Le besoin : être réconforté


Je peux répondre à me besoin en ouvrant un dialogue à haute voix avec moi-même, je peux me prendre un bain ou me procurer moi-même quelque chose qui va me faire du bien.


Conseil personnel : n’hésitez pas à noter dans un petit cahier tout cela, vos actions, vos ressentis.


2 Vidéos et un lien de tous les besoins :





Si vous êtes thérapeutes, enseignants, parents… voici le style de coaching qui soutient les besoins psychologiques d’autrui :


Besoin d’autonomie :


- On va proposer des choix

- Recueillir les avis, les préférences

- Permettre à la personne de s’auto évaluer, de s’auto renseigner

- Communiquer de façon informatives plutôt que contrôlantes ( éviter les : il faut, tu devrais…)

- Repérer ce qui motive la personne et ce qui a du sens pour elle et lui permettre de s’en rapprocher


Besoin de compétence :


- Créer un contexte de sécurité avec le droit à l’erreur et le droit à la prise d’initiatives

- Exprimer des objectifs clairs (que la personne aura trouvé d’elle -même)

- Repérer les capacités, les ressources et les souligner

- Donner des encouragements, des conseils pour progresser.

Besoin d’appartenance :


- Se préoccuper des difficultés de l’autre et lui apporter un soutien, de la considération de l’attention


Les buts de vie :


L’individu peut avoir une préférence pour deux grandes catégories de but de vie.


- Les buts externes : recherche de richesse financière, de gloire, de réputation

- Les buts internes : satisfaction personnelle ; nouer des relations aux autres, croissance personnelle.


Merci à ces différentes sources enrichissantes! et je vous souhaite de tout coeur d'être heureux et fière de vous dans tout ce que vous entreprenez.


Avec tout mon amour.


Audrey Lehy.




66 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Коментарі


bottom of page