top of page
Blog: Blog2
Rechercher

Sommes-nous si parfaits sur ce plan la?

Je lis, j’entends, que nous sommes parfaits et que nous n’avons rien à faire à part « être », que nous sommes complets.

Dernièrement, cette vérité entrait en contradiction avec ce que je pouvais constater dans mes ouvrages au cœur des cérémonies.

Si nous sommes parfaits et que nous n’avons qu’à être, qu’est-ce qu’on fou la ? ^^

Dans le travail chamanique, il y a, ce qu’on appelle, les recouvrements d’âme.

Pour ma part je le ressens comme des retrouvailles avec des pièces de notre puzzle qui n’étaient pas manquantes mais plutôt vacantes, flottant quelque part dans d’autres dimensions.

Lorsque ces parts sont réintégrées, on ressent qu’on se complète, qu’on peut vivre dans son entièreté.

Nous sommes parfaits et entiers sur un certain plan, mais ici ce n’est pas le cas sur ce plan là, nous avons beaucoup à faire et non pas qu’à être.

Je suis partout, je suis 1 et j’existe en tout . Ok… ; certes…

Mais ma conscience individuelle, est là focus dans Audrey et Audrey a une histoire, un passé, deux lignées, des mémoires...

C’est ici que tout se joue d’ailleurs, sinon le jeu n’aurait pas de sens.

Contrairement à notre « moi supérieur » parfait, sage , qui baigne dans l’amour inconditionnel en permanence, il y a dans ce focus individuel beaucoup à faire … ou plutôt à défaire, parfois à réparer et à aimer aussi. (Surtout à aimer ).

Le jeu consiste à éplucher l’oignon jusqu’à son centre, jusqu’à son essence, l’être accompli à l’image de son père et de sa mère divine, à l’image de la source.

C’est aussi au cœur de ce jeu que nous retrouvons la mémoire en même temps que nous récupérons nos pièces flottantes de notre puzzle complet.

Tout ce qui nous passionne, nous intéresse, tout ce que nous faisons, apprenons, cherchons-nous permettent de retrouver la mémoire.

Donc oui, il y a beaucoup à faire dans ce plan vraiment beaucoup et tout se présente au moment voulu.

Il y a un temps pour contacter les parties de nous enfouies, ou éloignées.

Je le redis, le puzzle est bien parfait et entier mais nous sommes là pour réunir les pièces, tant que notre conscience est focus dans Audrey, la partie n’’est pas terminée.

Ps : je tiens à préciser qu’on peut voir tout cela sous tellement d’autres prismes ! celui-ci est le mien et il est aussi important de ne pas voir cela comme une montagne énorme à gravir mais plutôt comme une aventure intérieure, une exploration trépignante et pimentée qui donne du sens et de la préciosité à tout.

Il y une graine pure à l'intérieur de chacun et nous pouvons la trouver.

Audrey Lehy.







0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page