top of page
Blog: Blog2
Rechercher

TransMission



Cette nuit, un rêve très intense est venu rassembler certaines pièces de mon puzzle dans la dimension « croyances ».


Tout a commencé cet hiver, ou durant une retraite chamanique; j’ai plongé dans un endroit intérieur de conscience dans lequel j’ai compris et ressentis que je créais absolument tout (la moindre pensée, le soleil qui brille, la moindre action...).


Cette expérience a tellement été forte et bouleversante, que ça a créé des changements au sein de ma structure.


Il n’a pas été facile pour moi d’intégrer que je crée tout alors que dans certains espaces de mon être je cultive encore des croyances qui soutiennent la séparation, la différenciation d'un intérieur et d'un extérieur.


Il y a quelques jours je suis tombée sur un texte d’ Emilie Dedieu, une femme que j’ai suivi depuis de nombreuses années.


A travers son texte, elle expliquait le fait que nos guides étaient simplement des projections de notre part et qu’ils existaient à travers notre croyance qu'ils existent.


Ce que j’ai retenu de tout cela, c’est qu’Émilie racontait que nos guides représentaient des parties de nous inconscientes, des parties que nous avons du mal à intégrer en nous, alors nous les projetons à l’extérieur.


Lire ce texte m’a renvoyé à un souvenir lorsque j’ai rencontré pour la première fois mon guide.


Une petite voix intérieure disait « ce guide, c’est moi » et une autre me disait « pour qui te prends-tu ? »


La deuxième voix avait gagné et avait donc renforcé ma croyance qu’il y avait bien un extérieur séparé de mon intérieur.


Que mon guide n'avait rien à voir avec moi.


Ainsi, j’ai continué à cultiver deux croyances contradictoires.


Celle que nous avons des guides bien différents de nous qui sont à l’extérieur de nous m’aime, et celle que nos guides sont des autres « moi multiples » qui sont au-dedans nous puisque qu’il n’y a que l’Unité : le 1 .


Puis, comme tout cela était dans ma conscience j’ai pu commencé à observer la relation que des personnes de mon entourage avaient avec leurs guides.


Et j’ai remarqué que « leurs guides » intervenaient exactement de la façon dont ces personnes sont.

Leurs caractéristiques, leurs façons de se montrer etc…


Les guides étaient clairement le prolongement de ces personnes.


Une amie a un guide qui est le même qu’un des miens, et lorsqu’elle me racontait la manière dont le guide avait habitude d’intervenir pour elle ! j’étais très surprise ! car je ne vois pas mon guide de cette manière.


J’ai d’abord été dans la confrontation, en lui disant que non il ne pouvait pas être comme elle le décrivait puisque pour moi, il agissait différemment et que pourtant ce guide est le même pour elle comme pour moi !


Jusqu’à ce que j’intègre aujourd’hui que son guide répond à sa personnalité et à ses croyances, tout comme le mien répond aux miennes.


Car « nos guides » sont nous.


C’est comme si ils étaient d’autres versions de nous-même, des versions inconscientes.


A travers ce témoignage, il est essentiel de se souvenir que tout est ok et que vos croyances font votre réalité, donc ce qui entre en résonance en vous est vrai pour votre conscience d’aujourd’hui.


C’est pour cela, que dans nos différents témoignages, il est important de raconter en essayant du mieux que nous pouvons de ne pas convaincre ; car nous avons tous des perceptions et réalités différentes.


On peut, (sans s’en rendre compte) foutre un bazar monstre en imposant notre croyance à un frère ou à une sœur qui a une autre conscience dans l’instant.


Je me souviens d’une amie qui disait qu’il était important de bien s’habiller lorsque certains guides se présentaient car pour elle s’était une marque de respect.


Pour moi, je pouvais bien être en pyjama tant que ma posture intérieure respectait leurs présences.

Vous voyez ici il n’y a pas quelqu’un qui a raison + que quelqu’un d’autre car tout répond à nos croyances et aux idées qu’on s’en fait.


Mon rêve me montrait qu’en faisant confiance à mon être et à mes différents "moi" que je représente par différentes choses dans ma conscience (des animaux de pouvoir, des entités, des anges, des chefs indiens… ) je pouvais unifier, réunir, et les considérer plus comme extérieur mais intérieur…


Ces différents "moi " unifiés, réunis pour ainsi apprendre à ME faire confiance.


J’ai souvent dit: « mes guides me disent que… ».


Aujourd’hui je vais essayer de prendre l’habitude de dire « ma guidance intérieure me dit que » ainsi je vais retrouver toute ma souveraineté.


Je vais apprendre à me faire confiance et apprendre à VOUS faire confiance.


Cela ne veut pas dire que nous devons tout remettre en question et être triste que ça ne soit plus extérieur et voir tout cela comme quelque chose qui finalement n’a jamais existé car ce n’est pas le cas et c’est perdre la foi quelque part…


Juste, tout ça existe car on y croit ! car on le crée ! et c’est ça qui rend ces manifestations vivantes, c’est ça la magie ! donc c’est magnifique !


Comme nous créons tout absolument tout, nous créons aussi les guides qui nous accompagnent.

Abraham (groupe d’entités) disent dans un de leurs livres : « Lorsque vous cesserez d’entretenir des pensées contradictoires vous connaitrez votre puissance. »


Nous remettons notre puissance souvent à l’extérieur de nous en nous rendant plus petit que nous le sommes.


Et certains pièges sont bel et bien présent pour qu'on continue de se perdre dans la dualité et la séparation afin de perdre tout notre pouvoir créateur.


Nous avons tellement peur de cette puissance divine qui nous habite.


Votre voix intérieure est tout aussi valable que celle de vos guides, car vos guides c’est vous pas encore manifesté au-dedans!


Je vous invite ici a en prendre et en laisser en fonction de ce qui vous parle la aujourd’hui car ça peut donner le vertige.


Je ne sais pas encore comment tout ça va se stabiliser en moi mais j’avais envie de vous le partager et de vous encourager en cette période au beaucoup de nos croyances sont mises à rudes épreuves et ou on peut se sentir complètement déstabilisées entre ce qu’on pensait être vrai et qui ne semble ne plus être, et les nouvelles « vérités » qui affluent.


Vous pouvez garder en votre cœur que c’est vous qui créez et choisissez, et si vous aimez à croire que… et que cela vous fait du bien c’est cela qui compte.


Nous sommes si merveilleux !


Je vous invite à écouter cette histoire de l’œuf qui va bien avec tout ce témoignage et qui a été un grand catalyseur de prise de conscience il y a quelques années et que je ne ressens que maintenant.


Souviens toi ! cher frère et sœur, tu es dieu !

Et oui ! encore une fois, tout est au-dedans, Tout !


Je nous aime

Audrey.


Ps : si ça te semble confus ce témoignage, laisses le de côté il infuse ;-)-



Je souhaitais rebondir sur le poste ci dessus que j'ai écris hier.

Car je me suis dit que le message que j'ai véhiculé pouvait être dur et mal interprété.

Suite à cette prise de conscience, aujourd'hui, alors que je traversais un tsunami émotionnel (que je crois que nous traversons tous... ^^), je me suis sentie seule et comme "abandonnée" du ciel.

Dans la vie, ce qui m'a personnellement permis de toujours avancer c'est de croire.

Dans les moments difficiles on a besoin de croire, et de pouvoir faire appel à nos guides, même si nous savons qu'ils sont des parts de nous.

Une amie me rappelait que Matias De Stefano décrivait qu'un corps avait besoin de chaque organe, de chaque cellule et les guides sont ces cellules précieuses à notre entierté.

Nous avons besoin d'eux, mais aussi de diriger cette attention vers nous même (nous sommes le corps.).

Se donner autant d'attentions, que celles qu'on leurs portent.

Lorsque vous leurs déposer des offrandes vous pouvez émettre l'intention que c'est pour eux et pour vous aussi.

Voilà, il me semblait tellement essentiel de l'écrire.

D'autant plus qu'en ce moment, la vie n'est peut être pas ce long fleuve tranquille espéré ^^ J'en profites pour vous encourager à tout laisser s'effondrer si nécessaire, car c'est aussi cela qui nous ai proposé ici.

Laisser tout se casser la figure, et s'éffondrer la dedans si nécessaire.

Gardons la foi, car nous sommes aimé si profondément que nous savons que tout cela est pour notre plus grand bien.

A nos guides! car on les aime! et à notre moi créateur qui les engendre! à la vie qui permet tout ceci.

Ensemble, et un seul corps. Je nous aime.






125 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page