top of page
Blog: Blog2
Rechercher

Un ange te parle


 Un ange te parle


Voici un enseignement que j’ai reçu en cette fin d’année et qui m’a grandement aidé, peut-être pourrait -il inspirer et/ ou guider certains d’entre vous.


La fin d’année 2023 a été très difficile (pour beaucoup d’ailleurs) et dans cet effroyable abysse, je me suis très souvent sentie sans « aides célestes », sans lucioles dans ma nuit, sans phare me guidant dans la tempête et je ne comprenais pas….


Comment les guides peuvent me laisser tomber alors qu’ils me répètent sans cesse que je dois les appeler pour leurs demander de l’aide.


Comment se fait-il que je ne ressente pas leurs soutiens ni leurs guidances quand je suis perdue au fin fond de mes profondeurs hostiles ?


Puis…. A un moment où je me débattais en les suppliant pourtant de me tendre la main, j’ai reçu ce message.


« Si tu te sens abandonnée et que tu y crois profondément, cette simple croyance fait que nous ne pouvons plus t’apporter de l’aide… comme tu te sens abandonnée, cela signifie qu’à cet instant nous n’existons plus du tout …


Entant que créatrice tu crées cela, et ainsi nous ne sommes plus là…


Cela dit, comprends que nous pouvons t’aider si tu touches à l’espoir dans ton désespoir, même si cela est fugace, il nous suffit d’une toute petite porte pour être là mais il doit y avoir un effort de ta part, une ouverture, si petite soit elle »


J’ai de suite compris et ressentis ce qu’ils disaient là.


Les guides/ gardiens vibrent différemment de nous et nous le savons, je ne vous apprends rien ici. Mais lorsque nous sommes dans un espace si profond et « bas » en fréquence, cela n’est pas facile pour eux de nous rejoindre sur cette fréquence si différente de la leurs.


C’est un peu comme quand vous vous efforcez d’être de bonne humeur quand vous êtes au fond du trou ? n’est-ce pas difficile et fatiguant ?


Ou quand on essaye coute que coute de tenir debout lorsque nous avons une grosse grippe ?

Lorsque nous sommes dans les « downs » c’est dur pour les guides de nous aider directement de cet espace.


C’est à nous de remonter vibratoirement un chouilla afin que l’aide puisse être donnée par les guides.


Il ne suffit pas de grand-chose pour remonter notre vibration d’une petite marche.


C’est trouver un espace au-dedans nous (et il y en a toujours) qui est plus calme que tout le reste.

Cette île intérieure au milieu de la tempête, sur laquelle juste quelques minutes, nous pouvons nous reposer, le temps que les guides nous apportent l’aide que nous leurs demandons.


C’est juste cela.


Je remercie pour cet enseignement qui change tout et qui me rappelle la puissance des croyances !

« si je pense que je suis abandonnée du ciel, je finis par vraiment l’être… ».


Si je me souviens, le temps d’une toute petite lueur d’espoir, que non ! je fais partie du tout et que tout est toujours là en moi, toujours… et que tout le monde est là… alors, à nouveau, je peux voir les mains célestes tendues devant moi.


Oui nous avons tous besoin d’aide…. Je ne sais quelle fierté nous fait croire que nous devons y arriver tout seul mais ce n’est pas vrai.


Il n’y aura pas plus de récompenses si nous y sommes arrivés sans les guides….


Et pour ceux et celles qui doutent encore, personne ne s’incarne ici sans son ange à l’épaule.

Ils ont toujours été là, ils sont nous, ils sont les versions les plus élevées de nous-même, missionnés pour nous épauler jusqu’à ce qu’on quitte Gaia.


Je suis profondément reconnaissante de cela. De leurs aides, et de leurs dévotions.


Merci du fond du cœur aux guides gardiens d’ici et d’ailleurs.


Souvenons nous : les croyances et la lueur d’espoir sur ton île au calme.


Ton île au-dedans toi, c'est ton temple quelque part


Joyeuses fêtes la famille.

Audrey.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page